Aller à la recherche

Le retour de la terreur

C'est actuellement la saison du poker menteur. Entre Georges Bush et Vladimir Poutine, c'est à celui qui mettra le plus d'ardeur à relancer la course à l'armement.

Ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour nous, mais Plantu n'aura pas trop de mal à renouveller ses dessins si ces deux grands "démocrates" continuent leur escalade... Quelques symboles à remplacer et le tour est joué :

Guerre Froide

Dans l'édition électronique du Monde de ce matin, on pouvait ainsi lire le passage suivant :

"Si une partie du potentiel nucléaire des Etats-Unis est en Europe (...), nous devrons avoir des cibles en Europe", a déclaré le chef de l'Etat russe dans un entretien accordé à plusieurs médias occidentaux, dont le Corriere della sera et Le Figaro de lundi. "Des missiles balistiques, des missiles de croisière ou de nouveaux systèmes d'armement, c'est une question technique", a ajouté M. Poutine, reprenant au plus haut niveau les menaces voilées exprimées jusqu'ici par les chefs de l'armée russe.

Vladimir Poutine admet que la riposte russe à l'initiative américaine risque de relancer la course aux armements, mais en impute la responsabilité aux seuls Etats-Unis, "qui ont commencé".

Ca fleure bon la cour de récréation, avec des "cépamoi-célui" à gogo... Pas sûr que cela fasse avancer les négociations.

Négociations

Page top